Jean-Bertrand Sire



Sire naît en 1926 à Aspet (Haute Garonne) et aime à rappeler son appartenance à la terre gasconne. Il fait ses humanités à Toulouse puis « monte » à Paris en 1946 où il entre dans la petite académie de Fernand Léger.

Sa première exposition a eu lieu à la galerie Jeanne Bucher à Paris en 1947. Il exposera régulièrement à Auxerre mais aussi à Paris, Oslo, Chicago, Le Caire, Bratislava. En 1979, le musée d’Auxerre lui consacre sa première rétrospective.

Une nouvelle rétrospective (Une vie de peintre) s'est déroullée  l’été 2013 à Auxerre en l’abbaye Saint Germain.

Auxerre 2013

Une vie de peintre, une vie à faire frémir un regard, une vie à contempler, une vie à lever les yeux sur la beauté... Des Fenêtres, des Villes, des Orchestres, des Auto-portraits et aussi, encore et toujours, la Femme, dans sa majesté, magnifique et colorée, ronde, aimante et parfois luxurieuse... Toute une vie de peintre, toute une oeuvre de peintre auxquelles la ville d'Auxerre a rendu hommage l'été 2013 lors d'une rétrospective dans l'Abbaye Saint-Germain...

Repères biographiques



Originaire de Sud-Ouest Sire naît en 1926 à Aspet (Haute garonne) et il aime à rappeler son appartenance à la terre gasconne. De là lui vient son contact chaleureux, son goût pour l'art culinaire et parfois une certaine verdeur de langage. Sa peinture a cette chaleur, cette sensualité, cet éclat vibrant et sonore.

 Il fait ses humanités à Toulouse, "monte" à Paris en 1946, suit des cours d'esthétique en Sorbonne et entre dans la petite académie de Fernand Leger. C'est là qu'il apprendra son "métier" de peintre et qu'il aura l'occasion de rencontrer entre autres, Matisse, Braque, Manessier, Rouault...En 1951 il s'installe à Auxerre. Assez vite on lui propose un poste de maître auxiliaire d'enseignement artistique au lycée et à l'Ecole Normale de filles. Dans cette belle ville de Bourgogne il devient vite un peintre apprécié et ouvre dans sa belle demeure une "Académie du jeudi"

 En 1968, après une année à Dijon comme maître assistant pour la formation des professeurs socio-culturels, il intègre le corps des Conseillers techniques et Pédagogiques, corps créé dans le mouvement d'Education Populaire qui rassemblait des praticiens de différentes disciplines: peinture, photographie, cinéma, théâtre, musique....En 1969 il crée le CEDAC (centre d'action et d'animation culturelles de l'Yonne). En 1978 il est nommé à l'Institut National d'Education Populaire de Marly- le- Roi, où il animera jusqu'en 1991 des stages mensuels et dirigera des Universités Internationales d'été. Il pourra également réaliser à venise, en partenariat avec la Regionale del Veneto, le premier volet d'un projet ambitieux sur la peinture européenne. ( Les projets suivants ne purent se concrétiser faute de moyens) Il enseigne également à l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage à Versailles.

 En 1982 il s'installe à Paris. En 1986, à l'ouverture du Musée d'Orsay, il fait partie de l'équipe pédagogique et il est chargé par la Direction des Affaires Culturelles des Musées de France de "recycler" les conférencières des musées nationaux en proposant un cycle de stages sur le langage plastique.Son enseignement s'est toujours fait dans le cadre de l'atelier et depuis plus de 60 ans, jour après jour, il n'a jamais cessé de peindre.

 Sa première exposition a eu lieu à la galerie Jeanne Bucher en 1947. Il exposera ensuite régulièrement à Auxerre, mais aussi à Paris, Oslo, Chicago, Le Caire, Bratislava.....En 1979 a lieu sa première rétrospective au musée d'Auxerre.Une nouvelle exposition  lui a été consacrée  l'été 2013 à Auxerre en l'Abbaye Saint-Germain.